Veuve de chasse.png

VEUVE DE CHASSE - JULIA

Vous savez, LE gars qui vous faisait capoter, à l'adolescence ? Celui qui vous ramollissait les genoux, qui était inaccessible et devant qui vous perdiez la parole ? Eh bien, moi, je lui ai mis la main dessus ! Depuis, on pourrait dire que je suis comblée ! Sauf qu'en écoutant aux portes (par accident, évidemment), j'ai constaté que mon Roby ne l'était pas tout à fait... Je ne serais pas assez sérieuse ! C'est vrai que j'habite avec deux colocs à vingt-six ans et que j'ai pris un peu de temps pour découvrir ma véritable passion, la cuisine, mais ça ne fait pas de moi une écervelée pour autant !? Mon chum part à la chasse, ce qui me permet de trouver une façon de lui démontrer que c'est moi, la femme de sa vie ! Après les larmes, la crème glacée et le party Veuve de chasse, je suis prête à mettre en branle l'opération Récupérer-mon-homme-qui-n'est-pas-encore-perdu-mais-qui-pourrait-l'être-si-je-ne-fais-rien !

UNE TRILOGIE À 3 AUTEURES !

Si vous avez aimez Julia vous allez adorer Laurence par Marie-Millie Dessurault et Sandrine par Annie Lambert.  Une trilogie où les trois personnages se rencontrent au party Veuve de chasse.  À lire dans l'ordre ou dans le désordre!

trilogie Veuve de Chasse
trilogie Veuve de Chasse

press to zoom
18114716965029995_edited.jpg
18114716965029995_edited.jpg

press to zoom
trilogie Veuve de Chasse
trilogie Veuve de Chasse

press to zoom

CE QU'ILS EN ONT PENSÉ

Témoignages

Shirley Noël, Les Artzé

« Avec la série 1 week-end sur 2, j’étais déjà une lectrice assidue et grande admiratrice de la plume de Geneviève Cloutier. Elle sait bien doser l’amour, l’humour et les réflexions. Elle pousse à un niveau plus plausible et vraisemblable la chick lit.
Avec Julia, (qui est mon roman préféré de cette auteure jusqu’à présent), Geneviève nous amène en Abitibi et nous initie à la vie en région, où tout le monde se connaît et où la chasse est le loisir principal de ces hommes virils. Dès les premières pages, on s’attache toute de suite à Julia et ses deux colocs, dont on adore la dynamique d’amitié.
Geneviève sait nous surprendre, avec les revirements de situations et la direction qu’elle fait prendre à ses personnages. Avec son grand talent d’écriture, l’auteure nous décrit des situations cocasses qui nous font rigoler à haute voix. Puis, quelques pages plus loin, elle nous donne des chaleurs dans ses descriptions de la soirée avec les danseurs professionnels au party des veuves de chasse. Et elle nous fait saliver, lorsqu’elle laisse Julia cuisiner ses bons petits plats, dont les recettes viennent pour la plupart du livre Le gibier… en toute simplicité des éditions De Mortagne (belle publicité hihi)
Mais ce que j’aime le plus dans ce roman, ce sont les réflexions qu’amène l’auteure chez les personnages et chez le lecteur. Tout en nous divertissant au maximum, elle nous amène à réfléchir sur notre conception de l’amour, de la passion, de ce qui fait durer un couple au fil du temps et de notre valeur personnelle dans un couple....  »

Les lectures de Riley

« À ma grande surprise, j’ai vraiment ressenti un gros mélange d’émotion : de l’humour, de la – très – grosse colère, mais aussi de l’affection pour certains personnages. C’est sans surprise que je me suis laissée charmé par Julia, mais ceux qui ont su marquer mon esprit encore plus sont Guillaume, Jérémy et Érika. L’alchimie entre ses quatre personnages a été à couper le souffle. Une chose était sûre à travers ses premières lignes : peu importe les épreuves qu’aurait à traverser Julia, ses amitiés seraient bien plus fortes que son couple avec son Roby.

Si j’ai pu apprécier ma lecture grâce à l’humour des personnages, à leurs chamailleries et à leur attention les uns auprès des autres, je me suis surprise à détester deux personnages en particulier. Ce fameux « Robert Senior » et « Robert deuxième du nom ». Je sais que l’auteure a réussi son coup de les faire méprisant quand je me retrouve à m’arrêter de lire et de me plaindre de ces personnages aux gens de mon entourage. Malgré que je l’ai est méprisé autant que Julia, je n’ai pas pu m’empêcher de les aimer dans un certain sens. Parce que sans ces personnages-là, la douceur et la passion des autres protagonistes ne seraient pas aussi envoûtants... »

Des familles en banlieue

« Non, mais!! Quelle lecture agréable! Je vous avoue qu’initialement, je m’attendais à une lecture légère, peut-être même clichée de la veuve de chasse qui se morfond, seule pendant que son homme l’abandonne… ou du chum qui en profite pour faire plus chasser pendant les deux semaines loin de sa douce. Je me suis trompée!
Dès le début, mon engouement pour l’histoire s’est fait sentir. Les dialogues nous embarquent grandement et on devient pratiquement l’amie de Julie, la personnage principale. Elle nous amène dans ses réflexions, ses partys, son appartement et bien entendu, sa relation avec Robert, a.k.a Roby. 
Parfois cru, souvent romantique et presque toujours très humoristique, ce livre est difficile à mettre de côté l’heure du dodo arrivée! En effet, on se demande toujours ce qui se passera par la suite: qu’arrivera-t-il de la relation entre Julia et Roby ? Est-ce que Jay, le coloc de Julia, se casera, lui qui est un peu plus volubile ? Est-ce que Guillaume, le sexy colloc de Julia trouvera également une femme qui le comblera, lui qui est si doux et attentif? Est-ce que Julia et Roby pourront se remettre de l’arrivée de Shirley et de Boby, arrivée plutôt inattendue ? Ahhh! Je voulais savoir… alors j’ai lu!
L’ajout de personnages secondaires tels que la mère de Julia, qui m’a fait rigoler, ou le père de Roby, qui m’a parfois mis en colère, rend ce roman encore plus agréable à lire. Bien que l’histoire se déroule principalement autour de Julia, tous et chacun apporte son petit plus à l’histoire.
Cette lecture fut rafraîchissante lors des derniers jours assez chauds, même si certains passages plus olé olé nous ont causé quelques sueurs! »

ELI LIT POUR LA CAUSE

Critique